Héliski

Le rêve à l’état pur =D

Arrivée de l′hélicoptère © Régnier.Olivier

L’Héliski : Héli- pour Hélicoptère et -ski pour … ski  🙂 :

Il s’agit en fait d’une pratique assez bien connue par les secouristes, artificiers leurs permettant d’atteindre des zones de hautes montagnes difficiles d’accès ou nécessitant trop de temps.
Cette pratique s’est quelque peu démocratisée (tout est relatif, le vol reste assez cher… ≈ 400€/2déposes).
On voit naître de plus en plus de sociétés privées proposant le service d’un pilote afin de permettre aux skieurs aguerris d’aller se faire plaisir en hors piste dans une bonne poudre.
La pratique de l’Héliski, -et plus précisément la dépose d’un(de) skieur(s) à des fins de loisirs- est interdite en France (Loi Montagne de 1985), c’est pourquoi, de nombreux départs sont assurés à la frontière Suisse/Espagnole, ou même Italienne en ce qui me concerne ^^

Pour être plus précis il s’agit de la station de La Rosière 1850, très belle station par ailleurs qui vaut le détour ! Départ donc au alentour de 9h00, avec arrivée au col du Petit Saint Bernard (2188m) séparant la Tarentaise (Séez, Savoie) et la vallée d’Aoste (Vallon de la Thuile) grâce aux remontées de la station.

9h00 à la Rosière © Régnier.Olivier

Col du Petit Saint Bernard © Régnier.Olivier

La neige était plutôt bonne, peut être un peu croutée par endroits, rien d’anormal à 2200, à 9h20, le ciel un peu voilée, on peut dire que les conditions étaient correctes. C’est donc au col qu’on a attendu l’Hélicoptère.

Première montée © Régnier.Olivier

Une fois arrivée, montée à bord, celui-ci nous a emmené jusqu’en haut du Mont Miravidi (3066m) avec un beau panorama, notamment la face Sud du Mont-Blanc qui s’imposait à nous.

Panorama face Sud Mont Blanc © Régnier.Olivier

Après une descente dans la face Sud du Miravidi, l’hélico nous attendait pour nous remonter en haut.

Descente de l′hélico © Régnier.Olivier

Comme on le voit sur la dernière photo le temps s’est bien couvert mais ça n’a pas empêché une traversée sympa pour une nouvelle descente sur la face du Mont Ouille, il a fallu retourner sur la Rosière et porter les skis pour arriver, après une petite demi-heure de marche, au bar du Riondet (Italie) afin de se désaltérer 😉 !

Quoi qu’il en soit, c’était vraiment une très bonne expérience, que je conseille à tous malgré un prix assez onéreux (en ce qui me concerne c’était gratuit alors … =P !) mais je pense cependant qu’il ne faut pas que cette activité devienne trop importante car, certes, les sensations sont là, mais l’impact sur l’environnement aussi à long terme …

Un grand merci à Tarentaise-Tours, et Jean Noël Gaidet pour cette superbe journée.

O.R

Merci de ne pas reproduire, même en partie, cet article. Si vous avez besoin d’utiliser une photo, faites moi en part par e-mail à freerider.scott@gmail.com
Pour mes autres articles c’est ici


Publicités

À propos de Régnier.Olivier

[...]

Publié le 18 avril 2011, dans Non classé, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :